9 manières d’être plus pleinement conscient – tous les jours

9 manières d’être plus pleinement conscient – tous les jours

9 manières d’être plus pleinement conscient – tous les jours

A introduire et réintroduire progressivement dans votre quotidien, jour après jour, semaine après semaine

1. Quelques secondes ou minutes de pleine conscience du corps

A tout moment de la journée, ramenez votre attention à votre corps et aux sensations corporelles. Décelez ainsi les tensions inutiles où vous pourriez emmener une intention de relâchement, en conscience. Goûtez aux sensations d’un corps moins crispé ou restez simplement présent.

2. Quelques instants de conscience de la respiration

Porter l’attention à votre respiration. Sentez sa présence à travers le mouvement de la poitrine, les sensations aux narines. Juste ça. Puis, si vous vous sentez stressé, vous pouvez chercher, simplement par l’intention, à l’allonger, la ralentir, tout doucement, peu à peu. Sentez si cela change quelque chose.

3. Conscience des pensées

Soyez attentif à vos pensées, à la voix dans votre tête. Remarquez quand vous n’êtes plus « là », emporté par les pensées, et revenez simplement au présent : c’est un instant de conscience ! Remarquez surtout si vous avez tendance à ruminer, juger, à avoir des appréhensions, à vous critiquer, etc. Rappelez-vous que vous n’êtes pas obligé de croire vos pensées, de les prendre au sérieux ; ce ne sont que des pensées et vous pouvez changer les schémas répétitifs que vous avez peut-être l’habitude d’entretenir.

4. Ralentissez et faites une chose à la fois

En ralentissant, soyez plus présent à ce que vous faites : vous réduisez ainsi votre niveau de stress en donnant un message de détente et de sécurité à votre cerveau. Vous remarquerez plus facilement la beauté autour de vous et les expériences agréables, que vous pouvez mieux apprécier. C’est une fausse croyance que nous sommes plus productifs en mode multi-tâches. Faire une chose à la fois en pleine conscience nous permet d’être plus productif – et de préserver notre bien-être et notre santé.

5. Écoutez en conscience

Très souvent, nous ne sommes pas présents aux autres qui nous parlent : nous sommes « ailleurs », dans le bavardage de notre propre esprit. Nous évaluons ce qu’ils disent, nous sommes d’accord ou pas d’accord, nous pensons à ce que nous allons dire à notre tour. Écouter pleinement sans jugement est un acte de gentillesse et d’amour, qui est beaucoup apprécié. C’est une pratique puissante de pleine conscience.

6. Manger en pleine conscience

Être pleinement présente pendant que nous mangeons nous permet de mieux apprécier ce que nous mangeons. Nous savourons mieux, digérons mieux et avons moins tendance à trop manger – et à mieux profiter de ce que nous mangeons. Cela peut-être un moment de grande détente : en focalisant sur notre expérience, le bavardage mental se calme.

7. Marcher en pleine conscience

Se déplacer, même dans la même pièce, fait partie de notre quotidien. Nous avons donc des dizaines d’occasions toute la journée pour être plus conscient, plus présent à notre corps, notre expérience. C’est chaque fois l’occasion d’apprécier le fait de pouvoir être debout et de se déplacer (si c’est le cas). Remarquez les sensations du corps, des pieds, la respiration… remarquez les environs : parfois nous les « voyons » ainsi pour la première fois.

8. Faites des tâches en pleine conscience

L’attitude que nous avons face aux petites tâches du quotidien change complètement notre expérience. En utilisant chaque tâche ou routine – de se laver les dents à faire la vaisselle ou ranger nos vêtements – peut devenir un petit exercice de pleine conscience, un moment pour calmer le bavardage mental. De même pour les tâches au travail si nous avons une activité professionnelle ou si nous sommes étudiant.

9. Prévoyez du temps pour rien

Dans notre culture de « faire », prenez chaque jour le temps de juste « être » en ne faisons rien. Posez-vous, simplement, sans téléphone ni autre source de distraction. Ramenez votre conscience à l’instant présent et vos perceptions sensoriels. Remarquez peut-être l’impulsion vers le « faire » ou vers la consommation de quelque chose (cigarette, nourriture, boisson, téléphone, internet, lecture, bavardage, …) et autorisez-vous cette petite fenêtre pour être vous-même sans rien y ajouter. Vous pourriez y (re)découvrir le plaisir de simplement « être ».

Close Menu
×

Newsletter

Recevez directement mes articles de blog et mes annonces de cours, programmes et événements :